Portrait de Thibaut, élève du CQP Boucher

Calme et la tête sur les épaules, à 27 ans Thibaut a décidé de changer de métier…C’est avec simplicité et enthousiasme qu’il nous raconte son parcours et ses envies…

Racontez-nous votre parcours professionnel en bref ?

J’ai suivi une formation de deux ans pour devenir technicien de laboratoire (BTS bioanalyses et contrôles). Ce métier était intéressant, mais avec peu de débouchés. J’ai donc souhaité suivre une formation dans les métiers de bouches, qui m’ont toujours intéressés.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de devenir boucher ?

Je n’avais aucune base dans ce métier, mais je savais que ce domaine d’activité me plairait. Comme beaucoup de monde, j’ai sous estimé le travail et les connaissances qu’il y a derrière le métier de boucher. Depuis que la formation a commencé, j’ai pris conscience de la palette de connaissances et de compétences que ce métier demande et ça me stimule d’autant plus ! J’ai envie d’apprendre toutes les ficelles du métier…

Pourquoi le CQP Boucheries André ?

Originaire de l’Isère près de Grenoble, je ne connaissais pas l’enseigne Boucheries André. J’ai découvert le groupe en cherchant une formation qualifiante dans le domaine de la Boucherie, c’est sur le site de Pôle emploi que j’ai vu l’annonce pour le CQP. J’ai alors été séduit par la proposition : une formation avec un emploi à la clé et dans une entreprise qui partage mes valeurs ! Boucheries André est un bon compromis, c’est un concept inédit à taille humaine.

Et maintenant que vous avez intégré l’équipe de l’Isle d’Abeau, quel est votre ressenti ?

Je me rends compte que les équipes qui m’entourent ont beaucoup de connaissances sur les produits et même sur la façon de les préparer et de les cuisiner. Cela permet d’avoir un très bon contact avec les clients et c’est une facette du métier qui me plait également.

A l’Isle d’Abeau nous avons la chance de travailler un jour par semaine avec une personne de notre atelier de fabrication. C’est très intéressant de confronter nos points de vue et cela permet de mieux de comprendre les contraintes et les obligations de chacun.

Quelles sont vos attentes, vos envies ?

A  terme, j’aimerais être polyvalent sur le poste de boucher et devenir « un bon boucher ». Si ma formation CQP Boucher est une réussite, j’aimerais poursuivre dans cette voie.

Quelle recette souhaitez-vous partager et pourquoi ?

 Dans ma région, on ne sert pas la paëlla sur les marchés mais des diots au vin blanc ! L’odeur du vin blanc qui s’échappe des stands sur les marchés sont de beaux souvenirs d’enfance…. Découvrez la recette ici

thibaut_fb